BALZAC Honoré de

honore-de-balzac

Qui est Honoré de Balzac ?

Date de naissance : 20 mai 1799 (Tours, France)
Date du décès : 18 août 1850 (Paris, France) à 51 ans.
Activité principale : Écrivain français, aussi journaliste, critique d’art, imprimeur.
Nom de naissance : Honoré Balzac.
Signe : Lion.

Localiser la tombe d’Honoré de Balzac

>> Division n° 47 <<

Biographie d’Honoré de Balzac

Né le 20 mai 1799 à Tours dans une famille de la bourgeoisie locale, Honoré de Balzac se détourne rapidement du notariat auquel le destinait ses parents pour se lancer dans l’écriture. Tour à tour dramaturge aux manuscrits boudés par les théâtres (Cromwell, 1829), éditeur, journaliste, puis imprimeur, Balzac, infatigable travailleur, mûrit dans les années 1830 ce qui constituera son plus grand projet littéraire : La Comédie Humaine, et ses plus de 95 essais, nouvelles et romans. Véritable chef d’œuvre littéraire, la saga brosse avec réalisme et sévérité une analyse de la société française de l’époque, ses différentes classes sociales et ses espaces géographiques. Balzac s’éteint le 18 août 1850, quelques mois après son mariage avec Eve Hanska, des suites de problèmes cardiaques et respiratoires.

Ambitieux, forçat de la plume courant toute sa vie après la fortune, il mourra endetté après avoir mené grand train.

Enfance et études d’Honoré de Balzac

Honoré de Balzac est né à Tours le 20 mai 1799, sous la première République. D’un père directeur des vivres pour les armées et d’une mère 32 ans plus jeune que son mari, Balzac est placé en nourrice dès son plus jeune âge. Très tôt, il souffrira de l’indifférence de sa mère et de l’apathie de son père, sources d’une grande mélancolie.

Plus tard, Honoré de Balzac est envoyé en pension au collège de Vendôme. Passionné de livres, il devient un énorme lecteur. Sa soif de comprendre le monde et son intelligence précoce l’amènent à s’intéresser à de multiples disciplines.

1814 : Honoré de Balzac débarque à Paris

En 1814, toute la famille d’Honoré de Balzac s’installe à Paris : son père est alors affecté aux vivres de la 1ère division militaire. Tout en étudiant le droit, il travaille comme clerc de notaire dans une étude d’avoué. Il utilisera cette expérience dans plusieurs livres, comme le Colonel Chabert ou Un début dans la vie.

En 1819, Honoré de Balzac devient bachelier en droit. Alors qu’il ne souhaite pas continuer ses études, sa famille l’enjoint à embrasser la carrière de notaire. Il leur annonce alors sa vocation : il sera écrivain.

Alors que le reste de la famille doit quitter Paris, ils passent un accord : il a deux ans pour réussir en tant qu’écrivain. Logé dans une chambre de bonne au 9, rue de Lesdiguières (4ème arrondissement), il se voit allouer une rente de 1500 francs par an.

Premiers romans et premiers échecs

Les débuts d’Honoré de Balzac en littérature sont laborieux. Echouant à rencontrer le succès, il se livre à des productions qu’il juge lui-même de mauvaise qualité, à des fins alimentaires. Jusqu’en 1827, tous ses romans seront écrits sous pseudonymes. Horace de Saint-Aubin est celui qui revient le plus souvent.

Malgré les déconvenues, Balzac vit de sa plume et peaufine son style et sa compréhension de la société. Surtout, il développe une énorme capacité de travail qui en fera un des écrivains les plus prolifiques de la littérature française.

Honoré de Balzac entrepreneur

Désespéré, Honoré de Balzac court après la richesse et tente de devenir imprimeur. En 1825, il monte une affaire et publie des éditions illustrées de Molière et de La Fontaine. Au bout de deux ans, l’imprimerie fera faillite.

Il tente alors un nouveau coup et monte une fonderie de caractère d’imprimerie. C’est un nouvel échec : Balzac, endetté jusqu’au coup, n’a plus le droit à l’erreur.

1829 : Les premiers succès

Sorti en 1829, Le dernier Chouan (réédité ensuite sous le titre Les Chouans) marque un tournant dans la carrière d’Honoré de Balzac : c’est le premier roman qu’il signe de son vrai nom. Le succès viendra un peu plus tard, avec La Physiologie du mariage, publié la même année.

Cet essai trouve un certain écho chez le lectorat féminin. Balzac se fait remarquer par sa justesse d’analyse et son sens de l’observation. Ses réflexions sur la société vont de plus en plus innerver son œuvre.

Passionné par les idées, il cherche alors à construire une œuvre qui permette d’expliquer le monde. Il puise du côté de la philosophie, des sciences occultes ou de la physiognominie, qui explique les traits de caractère par ceux du visage.

Sorti en 1829, La maison du chat qui pelote sera son premier vrai succès. Honoré de Balzac accède enfin à une véritable renommée, fréquente des journalistes et collabore à de nombreux journaux.

La Comédie Humaine

A 32 ans, Honoré de Balzac publie La peau de chagrin, sorti en 1831. Ce roman sera la première pierre d’une œuvre monumentale, d’une ambition unique dans la littérature française : La Comédie Humaine.

Extrêmement ambitieux, le plan qu’il a réfléchi consiste à produire un ensemble cohérent qui permette de comprendre la société française de son époque. Il prévoira un total de 137 romans, parmi lesquels « seulement » 91 seront aboutis.

La rédaction de La Comédie Humaine s’étalera de 1829 à 1850 et englobera plus de 2000 personnages. Elle sera structurée en trois tomes : les Etudes philosophiques, les Etudes de mœurs et les Etudes analytiques.

Rédigée à un rythme accéléré, elle compte des perles comme Le colonel Chabert (1832), Eugénie Grandet (1834), Le lys dans la Vallée (1836), Une ténébreuse affaire (1841) ou Les paysans (publié en 1855 à titre posthume).

Fascination pour la fortune et la réussite

Tels certains personnage de ses romans, Honoré de Balzac court après la fortune et cherche à s’éloigner de la misère par tous les moyens. En février 1833, il démarre une correspondance avec Ewelina Hanska, une admiratrice issue de la noblesse polonaise. Leur romance durera de nombreuses années, jusqu’à un mariage tardif en 1850. Honoré de Balzac est alors âgé de 51 ans.

A cause de dépense somptueuses, son train de vie absorbera tous ses revenus commerciaux. Il terminera sa vie endetté, dans son appartement conjugal de la rue Fortunée, à Paris.

Derniers jours

La santé d’Honoré de Balzac avait déjà commencé à se détériorer avant son mariage. L’écrivain est épuisé par le rythme de travail forcené qu’il s’est imposé toute sa vie. Il s’écroule le 18 aout 1850, quelques mois après son mariage, terrassé par des crises cardiaques et des bronchites à répétition.

Quelques jours plus tard, il fut enterré au cimetière du Père-Lachaise en présence d’une foule importante. Parmi les écrivains, on peut noter la présence d’Alexandre Dumas ou celle de Victor Hugo, qui prononça l’oraison funèbre.

tombe-honore-de-balzac

Honoré de Balzac sera rejoint dans la tombe par Madame Hanska, décédée en 1882.

Pour aller plus loin…

Retrouvez des livres sur Honoré de Balzac :

Vous aimerez peut-être...

Articles populaires..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *