Les obsèques de Jacques Higelin au Père-Lachaise le 12 avril 2018


Non classifié(e) / mercredi, janvier 31st, 2018

L’auteur-compositeur-interprète et comédien Jacques Higelin nous a quittés le 6 avril dernier, à l’âge de 77 ans. Patriarche d’une famille d’artistes, il laisse derrière lui un incroyable héritage culturel et des souvenirs impérissables.

Un génie de la culture française

Jacques Higelin est le père de la chanteuse Izïa Higelin, du réalisateur Kên Higelin ainsi que du chanteur Arthur H. Au cours de sa carrière, il a entrepris de nombreuses œuvres. Il est à l’origine d’une vingtaine de disques qui ont marqué les esprits et la culture musicale française. Parmi eux, on retrouve « Alertez les bébés » (1976), « BBH 75 » (1974), « Tombé du ciel » (1988) ou encore « Higelin 75 », son dernier album sorti en 2016.

Un héritage poétique

Jacques Higelin a inspiré ses enfants. Tout d’abord, l’aîné, Arthur. Né d’une première relation amoureuse avec Nicole Courtois, il prend le nom de scène Arthur H. Vers l’âge de 25 ans, son obsession pour la musique creuse un fossé entre lui et son père. Ils finiront par se réconcilier par « amour de la musique ». Jacques aura aussi deux autres enfants. Son second fils se nomme Kên et il est né d’un amour avec Kuelan Nguyen. Doté d’une forte fibre artistique, il devient réalisateur, acteur et metteur en scène. Enfin, la cadette des enfants de Jacques Higelin, Izïa, la prunelle de ses yeux naît d’une histoire avec Aziza Zakine. Jacques aura fait de sa benjamine, une muse. Izïa suivra aussi les traces de son père et deviendra chanteuse à son tour.

Une disparition lourde dans le paysage français

Jacques Higelin laisse la musique en héritage. Atypique, poétique, flamboyant, imprévisible et lyrique : c’est ainsi qu’il est décrit. En musique, il s’est tout permis et a dessiné l’une des plus belles et originales histoires de la scène musicale française. Dès l’annonce de sa disparition, le monde de la musique n’a cessé de multiplier les hommages pour Jacques Higelin, son talent et son héritage.

Les obsèques de Jacques Higelin au cimetière Père-Lachaise

Jeudi 12 avril 2018, Jacques Higelin sera inhumé au cimetière du Père-Lachaise à Paris, au côté d’autres grands noms de la culture française. Ses obsèques auront lieu dans l’après-midi, aux alentours de 15 h 30. L’entourage de Jacques Higelin précise que le public sera le bienvenu. Fans, admirateurs et autres anonymes pourront lui rendre un dernier hommage au cours d’une cérémonie.

Des obsèques publiques au Père-Lachaise

L’entourage de Jacques Higelin a tenu à rendre ses obsèques publiques afin de permettre à tous de venir rendre un dernier hommage et saluer ce grand nom dans la chanson française. Jacques Higelin a donné beaucoup à son public et l’annonce de sa disparition résonne encore comme un choc pour beaucoup de Français. Chacun pourra ainsi assister à la cérémonie d’inhumation du chanteur au cimetière du Père-Lachaise, situé dans le 20e arrondissement de Paris. Il reposera dans l’éternité aux côtés d’autres grands noms de la scène musicale française comme Édith Piaf, Alain Bashung ou encore Marcel Mouloudji.

Des souvenirs heureux pour la famille

Jacques nous a quittés des suites d’une longue maladie. Bien entouré, il a profité de sa famille, enfants et petits enfants jusqu’au bout. Son ex-femme, Kuelan Nguyen, s’est confiée dimanche sur ses derniers instants en compagnie du chanteur. Elle ne garde que les bons souvenirs et les derniers moments heureux passés en famille. Kên, son fils s’est montré d’une tendresse infinie ce jour-là et a accompagné son père. Selon ses proches, il s’absentait souvent de lui-même, il ne parlait plus beaucoup et avait délaissé son piano. Jacques Higelin est ainsi parti entouré de ceux qu’il aimait le plus, ses enfants et petits-enfants.

8 thoughts on “Les obsèques de Jacques Higelin au Père-Lachaise le 12 avril 2018

  1. Je ne suis qu’une modeste admiratrice de Jacques Higelin, depuis bien longtemps puisque j’ai pu le rencontrer une première fois sous le chapiteau du Théâtre des Amandiers, alors que j’étais étudiante en letres à la fac et élève de Pierre Debauche… Souvenirs suivis de bien d’autres. Merci pour sa légèreté, sa liberté, son amour de la vie. Et toute ma sympathie à ses talentueux enfants. J’essaierai de me mêler à la foule du Père Lachaise jeudi… Mais c’est grand, le Père Lachaise, à quelle entrée sera le rendez-vous ? je n’ai pu le trouver nulle part…

  2. Une tristesse profonde dés l’annonce de sa disparition . Un grand vide dans nos coeurs s’annonce ! Merci Monsieur Higelin d’avoir partager tant de musique et de texte pour notre grand bonheur !

  3. 5. Sur la moquette du salon, il y avait toujours beaucoup de monde : Ella, Louis, Charles, Billie et 4 garçons enfermés dans un vinyl blanc, et puis une pochette noire qui me faisait de l’oeil ou plutôt du pied… et moi, je tapais avec les miens en chantant à tue-tête « Pompiers, pompiers ! »
    10. Dans le petit village du Castellet, nous préparions des gros couscous et les mains dans la graine, nous jetions des pots de yaourt dans la cuisine.
    15 ou 20, je ne sais plus… Devant l’assemblée nationale, c’est noir de monde. On fête Mitterrand ou la musique ? Peu importe… Champagne.
    25. Je sors de chez moi. Rue Basfroi. Une grande ombre me croise. L’homme oiseau. Manteau noir comme toujours.
    47. Le père Lachaise, déjà. Ma mère est dans cette boîte et tu nous accompagnes à fond. En fond (sonore). Criez priez.
    51. 51 ans. J’ai dans la main un piano dessiné sur une boîte d’allumettes. Je ne sais pas si j’en aurai l’occasion mais je te les déposerai dans l’après-midi ou peut-être demain. De toutes façons, je ne suis pas loin.

  4. Auriez-vous l’amabilité de me donner l’emplacement exact de sa concession car lorsque je viendrais en France (je suis à Québec), j’irais me recueillir devant cet homme exceptionnel. La dernière fois que je l’ai vu c’était à Québec au Théâtre du Petit Champlain. Profonde tristesse…

    1. Le carte montrant son emplacement est désormais intégrée à cet article.

  5. Merci Grand Maitre Jacques .
    D’un soir de janvier 82 jusqu’à ce 12 avril je t’ai suivi du mieux que j’ai pu sans jamais délaisser la passion que tu m’a incrusté ce 1er soir là .
    Merci pour TOUT . Cet émerveillement , ces rêves , bonheurs , ivresses , charmes , rires , émotions grâce à Toi .
    Merci .

Comments are closed.